l’anecdote folle de Micah Richards bourré avant un match

0
60


Commercial

Après leur carrière, nombreux sont les joueurs qui révèlent des anecdotes croustillantes qu’ils n’ont jamais osé révéler à l’époque. C’est le cas de Micah Richards, ancien joueur de Manchester Metropolis devenu une véritable coqueluche sur les émissions télés en Angleterre. Aux côtés de légendes, Gary Lineker et Alan Shearer, sur le podcast The Relaxation is Soccer, l’ex-latéral droit de 35 ans a avoué avoir passé une nuit arrosée avant que l’entraîneur cityzen Manuel Pellegrini ne fasse appel à lui pour une rencontre pour le moins inattendue. «Je viens de revenir dans l’équipe et avec (Manuel) Pellegrini, vous savez à peu près si vous allez être laissé de côté ou pas», débute-t-il.

La suite après cette publicité

«Donc je me souviens d’avoir voyagé quelque half, je ne me souviens plus où nous allions. Mais je sais que je ne joue pas, je reviens juste d’une blessure, je viens de m’en remettre. Alors on rentre à l’hôtel, et normalement ils sortent tout votre alcool du frigo. Alors je me dis ‘je reviens de blessure, je ne vais pas jouer’. Un, deux, trois… avant que vous vous en rendiez compte, j’avais bu 10 verres au moins !». Micah Richards poursuit : «puis, je reçois un appel dans la matinée, quelqu’un est blessé. Je n’ai jamais été aussi nerveux de ma vie ! Mais les gens ne savent pas que vous avez une bonne relation avec le médecin, les kinés et puis une relation différente avec le supervisor. Ainsi, le médecin et le physio essayent toujours de vous protéger s’ils le peuvent. Le supervisor me dit : ‘jouez-vous ou ne jouez-vous pas ?’. J’ai juste dit au coach : ‘je ne suis pas prêt patron, mes ischio-jambiers ne vont pas bien’ ou un truc comme ça, mais en réalité j’ai dit au docteur ​​et au kiné que ‘j’ai fumé hier soir, je dois trouver une excuse, je ne peux pas être dans le groupe, je ne peux pas’». Au ultimate, l’Anglais réussit son coup puisqu’il ne participera pas à la rencontre, encore saoul de la veille. De quoi faire marrer Lineker et Shearer.

Pub. le
MAJ le

Commercial





Source_link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here